Lorsque les taux d’intérêt sont accessibles et que les loyers sont élevés, l’achat d’une propriété à revenus devient attrayant. Êtes-vous prêt à faire le grand saut ? Après cinq ans à acquérir des plex à Montréal-Nord et à Ahuntsic, Ritza Vieux nous fait part des hauts et des bas de la vie de proprio.  Ce texte

5 octobre 2020

L’intérêt des acheteurs potentiels vis-à-vis du marché du logement demeure stable comparativement à l’an dernier à la même période, mais la COVID-19 a bouleversé leurs attentes ainsi que leur choix en matière de localisation, indique BMO. Dans un sondage, l’institution financière relève en effet que si la pandémie affecte bel et bien l’expérience et les attentes

30 septembre 2020

LIRE LA SUITE ICI…. 80% des acheteurs d’une propriété ont placé en tête de liste le prix et l’abordabilité comme principaux critères. C’est la principale conclusion qui se dégage de l’Enquête auprès des emprunteurs hypothécaires (EAEH). Le nombre de pièces ainsi que  la proximité des transports en commun  suivent comme facteurs déterminants. Selon les 1385

21 novembre 2019

LE DEVOIR Clémence Pavic 19 novembre 2022 Conséquence de la hausse des taux d’intérêt qui freine les ardeurs des acheteurs, le prix des propriétés résidentielles au Canada a encore reculé en octobre, pour un cinquième mois consécutif, selon de nouvelles données. Et la chute des prix pourrait bien se poursuivre, jusqu’à dépasser celle observée durant

22 novembre 2022

Les premiers effets des augmentations successives du taux directeur par la Banque du Canada se font sentir sur le marché immobilier.  Avec une chute des transactions et une hausse du nombre de propriétés à vendre, les prix ont déjà entamé leur baisse au Québec. Doit-on craindre l’explosion de la bulle immobilière ? Portrait de la situation.

7 novembre 2022

Dans l’infolettre L’argent et le bonheur, envoyée par courriel le mardi, notre journaliste Nicolas Bérubé offre des réflexions sur l’enrichissement, la psychologie des investisseurs, la prise de décisions financières. Ses textes sont repris ici le dimanche. NICOLAS BÉRUBÉ _ LA PRESSE Alors, pensez-vous que nos maisons vont perdre près du quart de leur valeur dans la

24 octobre 2022

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE Les ventes de maisons à Montréal pour le mois d’août se sont chiffrées à 2681, une chute de 20 % par rapport à l’année dernière. Le prix médian des maisons a déjà baissé de 9 % dans la région montréalaise depuis son sommet atteint en avril dernier, indiquent les plus récentes

7 septembre 2022

AGENCE QMIMardi, 30 août 2022 15:41 Le prix moyen des maisons au pays pourrait chuter de 20% à 25% en 2023, après que ceux-ci ont explosé pendant la pandémie de COVID-19, selon un rapport de la Banque TD.   Les prix ont déjà commencé à baisser au cours de l’été dans certaines régions du pays, une

31 août 2022

James-Patrick CannonPublié le 26 août 2022 Taxer la spéculation immobilière et favoriser une densification « douce » du territoire : tels sont quelques-uns des engagements pris par les 10 plus grandes municipalités du Québec. Coorganisé par le maire de Laval, Stéphane Boyer, et la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier: Le sommet, qui portait le thème Notre avenir en tête a réuni les

29 août 2022

«On revient à un marché un peu plus équilibré» François Gagnon, chroniqueur économique Après la folie furieuse du temps de la COVID, des prévisions affirmeraient que la valeur des maisons pourrait être à la baisse dans les prochains mois. Une situation plutôt normale, selon François Gagnon. Lors de son segment économique dans l’émission Même le week-end,

25 août 2022

L’avez-vous remarqué? Aux nouvelles, quand il est question d’économie sous un angle large, c’est que ça va mal. Et si ça va bien, on ne manquera pas de souligner que c’est un mauvais présage. Ça ne peut que mal tourner.  Bref, pas moyen d’avoir l’esprit tranquille.  Prenez l’immobilier. L’année dernière, on faisait grand cas des

1 août 2022

JOURNAL DE MONTRÉAL «Alors que le prix des maisons augmente, l’inflation continue d’augmenter et le taux d’intérêt monte, nous pouvons voir que plusieurs Canadiens ont, en quelque sorte, abandonné l’idée d’avoir une maison», a indiqué le vice-président des affaires publiques à Ipsos, Gregory Jack, en entrevue à Global News. LIRE LA SUITE ICI

2 mai 2022

Immobilier

La hausse des prix de l’immobilier résidentiel tire à sa fin, avance l’APCIQ La poussée de prix de l’immobilier résidentiel de 17% observée en mars dans la grande région métropolitaine tire à sa fin, estime l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). L’organisme remarque que les prix ont encore progressé de façon «vigoureuse». .

7 avril 2022