La Stratégie sur le logement de 40 milliards de dollars dévoilée mercredi par le gouvernement Trudeau aura vraisemblablement peu d’impact au Québec, puisqu’elle n’est assortie d’aucun argent frais et que le gouvernement Couillard compte de toute façon s’y soustraire.

« Le Québec va revendiquer fort son droit d’être le maître d’oeuvre de ses programmes », a déclaré la nouvelle ministre responsable de l’Habitation à Québec, Lise Thériault. « Ce n’est pas vrai que le gouvernement fédéral va nous assujettir à la Société canadienne du logement et va décider qu’il ajoute des conditions ! »

Mme Thériault se dit d’autant plus déçue de l’annonce de mercredi que son prédécesseur Martin Coiteux avait déjà avisé Ottawa de ses préoccupations dans une lettre en octobre.

La nouvelle Stratégie « dédouble » des programmes déjà existants, dit-elle, en plus d’omettre les besoins du territoire inuit au Nord-du-Québec (Nunavik), alors que 300 millions sont prévus pour les communautés nordiques du Nunavut, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire