<DuProprio, les courtiers immobiliers du Québec leurs déclarent la guerre!>
La Fédération des chambres immobilières du Québec déposera un mémoire dans le cadre de l'étude du projet de loi 141, elle accuse le gouvernement de ne pas protéger les consommateurs qui font affaire avec une entreprise d'assistance aux vendeurs.

<Je vous dirais que c'est plus grave qu'Uber>, clame le président du conseil d'administration de la Fed des chambres immobilières du Québec, Patrick Juanéda n'a rien contre le site web Du Proprio, mais c'est plutôt l'orientation que prend le site de vente.

Il y aura des gens qui pourront se dire spécialiste du courtage, sans détenir de permis.

Est-ce qu'on permettrait à des avocats de venir faire du coaching juridique, je ne crois pas», dit-il. Il faut suivre une formation, détenir un permis et souscrire à un fonds d'indemnisation. Lorsqu'on fait affaire avec un courtier, on fait affaire avec quelqu'un qui va être payé qu'aux résultats, de l'autre côté on a quelqu'un qui va être payé dès le départ résultat ou pas.

DuProprio défend son modèle, les représentants ont préféré ne pas faire de commentaires à la caméra de TVA Nouvelles. Ils affirment ne pas faire de courtage immobilier, ne pas s'immiscer dans les transactions; leur coach ne donne que des conseils.

La Fédération fera entendre ses doléances en commission parlementaire jeudi.

Les propriétaires immobiliers peuvent-ils complètement se passer des courtiers? Peut-être pas.

La preuve, le fondateur et co-président de DuProprio, Nicolas Bouchard, y a eu recours pour vendre une maison à Saint-Sauveur. Sur le système MLS, on peut trouver la maison à étages située au 20 rue Robert offerte à 329 900 $ sur leur site, et elle est dorénavant offerte au même prix par un courtier affilié à RE/MAX.

Selon le rôle foncier de Saint-Sauveur, la maison est la propriété d'une société à numéros dont M Bouchard est le deuxième actionnaire.

 

 

 

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire