Immobilier

La hausse des prix de l’immobilier résidentiel tire à sa fin, avance l’APCIQ La poussée de prix de l’immobilier résidentiel de 17% observée en mars dans la grande région métropolitaine tire à sa fin, estime l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). L’organisme remarque que les prix ont encore progressé de façon «vigoureuse». .

7 avril 2022

Le prix des maisons unifamiliale dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec a connu une hausse de 15 % et celui des copropriétés de 9 %, en 2021, selon les données les plus récentes fournies par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). par PAUL-ROBERT RAYMONDLe Soleil LIRE LA SUITE ICI

13 janvier 2022

Le chroniqueur économique réagissait à la consultation publique sur les pratiques des courtiers immobiliers dans un contexte de surchauffe et l’opposition entre entre l’Association professionnelle des courtiers immobiliers (APCIQ) et Andrés Fontecilla de Québec solidaire. « Ils ne font que faire leur job. Dans la tête du vendeur, du consommateur, il ne veut pas manquer

17 septembre 2021

Vendu en 2017, le terrain qui abritait le parcours exécutif (par 3) et le champ de pratique du Club de golf Le Cardinal, dans Sainte-Dorothée, sera bientôt en chantier. Les travaux d’infrastructures municipales devant accueillir un projet immobilier de 700 résidences sont prévus à l’automne, indique le directeur général de ce club de golf public

6 juillet 2021

Les prix de l’immobilier ont continué à grimper au Québec en mai, sans accalmie. Selon l’étude, le prix médian: Le montant séparant la moitié des propriétés les moins chères de la moitié des propriétés les plus chères – des maisons unifamiliales a atteint 317 000 $ en mai 2021, soit un bond de 20 %

10 juin 2021

Rien ne semble vouloir ralentir le marché immobilier, en surchauffe depuis le début de 2021, avec des prix qui continuent de grimper, un stock de propriétés à vendre en baisse constante, et des transactions qui se réalisent la plupart du temps en surenchère. Portrait d’ensemble. YVON LAPRADECOLLABORATION SPÉCIALE LaPresse LIRE LA SUITE ICI

23 février 2021

LES AFFAIRES Publié le 17/12/2020 Bulletin Les Affaires — JLR. Cet été, lorsque le nombre de transactions a bondi, nous parlions d’un effet de rattrapage alors que nous venions de traverser un printemps très tranquille vu le confinement imposé par le gouvernement. LIRE LA SUITE ICI

23 décembre 2020

CHRONIQUE Le Devoir, par Gérard Bérubé 17 décembre 2020 La grippe immobilière du printemps dernier n’a pas encore fait de vagues. Sur le terrain, on observe que l’effet de richesse engendré par la pandémie alimente les projections d’une continuité de l’élan haussier de l’activité et des prix en 2021. Pour la région de Québec, « le

21 décembre 2020

LA PRESSE : jeudi 10 décembre 2020 PAR ANDRÉ DUBUC Un Québécois sur quatre a en effet l’intention d’acheter une propriété résidentielle dans les cinq prochaines années. Dans l’île de Montréal, c’est plus du tiers de la population qui songe à l’acquisition d’une habitation. Il semble que la COVID-19 ait aiguisé l’appétit des acheteurs. Les

10 décembre 2020

Selon les statistiques du Registre foncier du Québec sur le marché immobilier, la région du Bas-Saint-Laurent a connu un excellent mois d’octobre. Le nombre de ventes enregistrées a été de 679, une augmentation de 46,3 % si on le compare au mois d’octobre 2019 avec 464 ventes. Ces données proviennent de la source officielle, complète

26 novembre 2020