Les premiers effets des augmentations successives du taux directeur par la Banque du Canada se font sentir sur le marché immobilier. 

Avec une chute des transactions et une hausse du nombre de propriétés à vendre, les prix ont déjà entamé leur baisse au Québec. Doit-on craindre l’explosion de la bulle immobilière ? Portrait de la situation.

Les prix ont déjà commencé à diminuer avec la baisse du nombre de ventes de propriétés, observe Hélène Bégin, économiste principale au Mouvement Desjardins. 

LIRE LA SUITE ICI

Autres articles pouvant vous intéresser
Les ventes de maisons en hausse à Montréal, tout comme les prix
Achat propriétéImmobilierNouvellesVente propriété
Les ventes de maisons en hausse à Montréal, tout comme les prix
10 avril 2024

Publié le 8 avril La Presse Canadienne Le prix médian pour tous les types de propriétés a augmenté d’une année à l’autre, incluant une hausse de 5,6 % pour le prix d’une maison unifamiliale, qui s’établissait à 565 000 $ le mois dernier. (Montréal) L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) annonce que les ventes de maisons

La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
8 avril 2024

Une maison de 441 000$ trouve preneur après une surenchère DAVID DESCÔTEAUX Samedi, 30 mars 2024 00:00 MISE À JOUR Samedi, 30 mars 2024 10:53 Malgré la hausse des taux d’intérêt et la difficulté de payer l’hypothèque pour un nombre croissant de propriétaires, la folie immobilière se poursuit et les vendeurs ont toujours le gros bout

Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
8 avril 2024

Le loyer moyen d’un appartement pourrait croître d’encore 27% d’ici trois ans dans la région de Montréal. MARTIN JOLICOEUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 MISE À JOUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 Une éventuelle baisse des taux d’intérêt et une lente reprise de la construction en 2024 ne parviendront pas à faire baisser les prix –

Laissez-nous un commentaire