Les premiers effets des augmentations successives du taux directeur par la Banque du Canada se font sentir sur le marché immobilier. 

Avec une chute des transactions et une hausse du nombre de propriétés à vendre, les prix ont déjà entamé leur baisse au Québec. Doit-on craindre l’explosion de la bulle immobilière ? Portrait de la situation.

Les prix ont déjà commencé à diminuer avec la baisse du nombre de ventes de propriétés, observe Hélène Bégin, économiste principale au Mouvement Desjardins. 

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire