En dépit des enjeux économiques importants de la crise, la faiblesse des nouvelles inscriptions sur le marché immobilier pendant la pandémie et la forte demande ont continué d’agir sur le secteur, si bien que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) surveille attentivement des signes de surchauffe non seulement à Montréal, mais aussi à Québec.

Selon la SCHL, la situation dans la grande région métropolitaine sur le marché de la revente « entraîne de la pression à la hausse sur les prix », et on observe une accélération de leur croissance, l’agence fédérale ajoutant dans un nouveau rapport lundi qu’elle est à l’affût d’une « émergence possible de déséquilibres additionnels ». Le prix moyen d’un logement au deuxième trimestre de 2020 a augmenté de 11,8 % par rapport à l’an dernier, a mentionné la SCHL, ce qui représente la plus forte poussée en 15 ans.

LIRE LA SUITE

Laissez-nous un commentaire