Immobilier: le plus faible nombre de mauvaises créances en 10 ans

Publié par Joannie Fontaine (LAPresse) le 07/01/2019 à 13:37

BLOGUE INVITÉ. Le marché immobilier a été très dynamique en 2018 grâce, entre autres, à une économie vigoureuse. Ce contexte a permis au nombre de mauvaises créances de continuer de baisser de telle sorte que les nombres de préavis d’exercice et de délaissements enregistrés ont atteint un creux en 10 ans.

Au cours du 4e trimestre dernier, 1795 préavis d’exercice ont été publiés sur des immeubles dans la province selon les actes inscrits au Registre foncier du Québec et colligés par JLR.

Le nombre de préavis d’exercice publié au cours des 3 derniers mois de 2018 représente une diminution de 8% par rapport à l’année précédente. Pour l’ensemble de la dernière année, 7337 actes ont été enregistrés, soit 8% de moins qu’en 2017. La tendance à la baisse s’observe depuis près de 3 ans. Le retournement a eu lieu peu de temps après la reprise du marché immobilier.

Évolution du nombre de préavis d’exercice et de délaissements

À la suite de l’émission d’un préavis d’exercice, le créancier peut éventuellement saisir l’immeuble si aucune entente n’est conclue ce qui sera considéré comme un délaissement. Un avis de ce type est également enregistré lorsqu’un propriétaire remet librement les clés à son prêteur.

Durant le 4e trimestre de 2018, 456 délaissements ont été publiés pour un recul de 15% relativement à la même période en 2017. Pour l’ensemble de l’année 2018, 2145 actes de ce type ont été émis, ce qui représente un déclin de 19%. Dans le cas des délaissements, la diminution est plus récente ; la tendance baissière ayant plutôt commencé vers le début de 2017.

Pour ce faire, il doit tout d’abord publier un avis de vente sous contrôle de justice. Le nombre d’émissions de ce type d’acte diminue constamment depuis qu’ils sont publiés au Registre foncier, c’est-à-dire en avril 2016.

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire