Montréal a réussi pour une cinquième année consécutive à ralentir l’exode vers la banlieue, mais ce sont toujours les familles qui quittent le plus l’île.

Montréal a réussi à limiter les départs entre juillet 2014 et juillet 2015. Si 38 188 personnes ont choisi de s’établir à Montréal, la métropole a tout de même vu partir 52 771 résidents.

Même si l’exode tend à ralentir, les données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) indiquent que ce sont toujours les jeunes familles qui préfèrent la banlieue à la ville.

«C’est le groupe qui a tendance à migrer davantage, mais on note que même chez les 25-44 ans et les 0-14 ans, il y a eu un essoufflement des départs», a expliqué Martine Saint-Amour, démographe à l’ISQ.

Par

Laissez-nous un commentaire