PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Le marché de la revente résidentielle se rapprochera de l’équilibre l’an prochain, prévoit le regroupement des courtiers immobiliers.

Le nombre de transactions diminuera de 5 % dans la région montréalaise et le prix médian d’une maison reculera de 12 % par rapport au prix médian d’une maison en 2022.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) présente mardi son bilan 2022 et dévoile ses perspectives 2023 pour le marché immobilier résidentiel de la province de Québec.

« L’île de Montréal, Laval et leurs régions périphériques sont des marchés où le niveau des prix est difficilement soutenable face au pouvoir d’achat des ménages, écrit l’association dans un communiqué.

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire