Les quartiers Rosemont et Notre-Dame-de-Grâce sont particulièrement touchés. Saint-Lambert et Beaconsfield le sont aussi. Dans certains cas, l'effritement de surface peut être stoppé ; dans d'autres, les fondations sont à remplacer complètement.

En inspection préachat, l'inspecteur gratte avec un tournevis des surfaces de béton accessibles, à l'intérieur comme à l'extérieur. Si une poussière et quelques gravats tombent, pas de problème. Cependant, si le «test du tournevis» révèle un effritement sur deux centimètres ou plus, une investigation plus poussée s'impose.

«Les problèmes de qualité du béton peuvent facilement avoir été camouflés par un crépi à l'extérieur et un sous-sol fini à l'intérieur.

 

Le crépi recouvrant la portion hors sol du béton ne le protège aucunement, prévient Manon Gosselin. Il ne faut pas hésiter à en briser quelques morceaux pour sonder le béton derrière.

D'autres signes peuvent pointer vers une fondation problématique, comme des planchers inclinés vers l'extérieur, des moulures qui se sont décrochées du plancher et des ventres-de-boeuf sur le bas du parement de brique à l'extérieur.

Quand la maison a beaucoup de cachet et qu'on est déterminé à l'acheter, mieux vaut ne pas écarter la recommandation de l'inspecteur de faire analyser la qualité du béton des fondations. Pour environ 1000 $, on en aura le coeur net en faisant prélever et analyser deux carottes de béton.

Par
Laissez-nous un commentaire