Les acheteurs immobiliers qui ont été gâtés au cours des dernières années avec des taux hypothécaires plutôt bas sont aujourd’hui confrontés à de nouvelles règles et de nouveaux taux hypothécaires qui risquent de changer leurs décisions d’affaires.

En plus des nouvelles règles mises en place par le gouvernement fédéral, une première institution financière, la RBC, a annoncé qu’elle hausserait ses taux hypothécaires résidentiels ce jeudi.

Les changements portent sur plusieurs taux et termes, dont les hypothèques à taux fixe de trois ans (2,69%), quatre ans (2,79%) et de cinq ans (2,94%).Il s’agit de la première banque à charte à hausser ses taux, ce qui pourrait avoir un effet d’entraînement.

Selon le chroniqueur immobilier au Journal de Montréal,  Ghislain Larochelle, la hausse n’est pas énorme, mais les autres prêteurs  risquent de suivre.

Par

Laissez-nous un commentaire