De l’immobilier, vous en mangez! Je le sais juste à voir le nombre de fois que notre article sur la hausse de la prime d’assurance de la SCHL a été partagé sur les réseaux sociaux.  Je vous comprends, une hausse de cinq dollars par mois en moyenne sur une hypothèque assurée de 25 ans, wouhou, «ce n’est pas rien». Littéralement.

Moi aussi j’en mange. Chaque nouvelle sur le sujet me procure une légère dose de dopamine. À force d’être gavés d’information sur le sujet, on a développé une dépendance. Les directeurs des services de nouvelles de tous les médias le savent, les histoires de maisons et d’hypothèques, les gens adorent. Alors ils en donnent (je m’inclus).

 

On a tous des raisons différentes de s’y intéresser. Celui qui a acheté sa maison en 2000 prend connaissance des tendances du marché avec la satisfaction du génie de l’immobilier. L’autre qui est devenu propriétaire l’année passée observe plus nerveusement ce qui se passe, avec sa grosse hypothèque, des prix qui stagnent et toute cette incertitude au sujet taux. Celui qui attend depuis 10 ans que les prix baissent commence à se demander s’il n’a pas raté le bateau. Et il y a tous les Y qui se disent condamnés à la location à vie!

Par
Laissez-nous un commentaire