RE/MAX part en croisade contre le phénomène des coachs immobiliers au Québec. La plus importante firme de courtiers immobiliers demande au gouvernement d’intervenir pour freiner la «confusion» des rôles auprès des consommateurs.

Clairement, RE/MAX vise la firme DuProprio qui fait la promotion des services de coachs en immobilier auprès des consommateurs dans ses publicités et sur son site web.

Dans un mémoire déposé au ministère des Finances, RE/MAX soutient que les entreprises d’assistance aux propriétaires-vendeurs comme DuProprio font de plus en plus appel à des services de coachs immobiliers «non formés», «non encadrés» et «non supervisés».

Par
Laissez-nous un commentaire