Selon le plus récent recensement de Statistique Canada, 16,3 % des familles canadiennes (avec ou sans enfants) étaient des familles monoparentales en 2011. Dans plus de la moitié (50,8 %) des cas, les parents étaient divorcés ou séparés.

Ces quelques chiffres traduisent une réalité souvent complexe et chargée d’émotions. Andrew Haines, qui est porte-parole de la One Parent Families Association of Canada, le sait trop bien. « Une séparation est extrêmement bouleversante pour toute la famille, dit-il. Tout se bouscule pendant une période très émotive, et vous pourriez devoir prendre des décisions lourdes de conséquences en période d’immense stress. »

Par

Laissez-nous un commentaire