Washington — La présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen, a affirmé jeudi que la Fed commencerait « probablement » à relever ses taux d’intérêt « plus tard dans l’année » et que les développements économiques à l’étranger ne devraient guère influencer sa décision.

 

« La plupart des membres du Comité, dont moi-même, prévoyons pour l’instant que les conditions […] vont probablement permettre une première hausse des taux sur les fonds fédéraux plus tard cette année, suivie par un rythme graduel de resserrement des taux ensuite », a indiqué Mme Yellen dans un discours à l’Université du Massachusetts. La patronne de la Fed a aussi affirmé que la banque centrale surveillait les développements à l’étranger mais ne prévoyait pas, « pour l’instant, que leur impact sur l’économie des États-Unis soit suffisamment important pour avoir un effet significatif sur la trajectoire » de la politique monétaire.

Par

Laissez-nous un commentaire