La Chambre immobilière de Toronto (TREB) conteste la décision du Tribunal de la concurrence, qui a donné raison au printemps au Bureau de la concurrence qui l'accusait de mesures déloyales contre les petits joueurs virtuels. Le tribunal administratif avait forcé la TREB à partager sur Internet des informations quant au prix de vente des propriétés, notamment.

Un texte de Jean-Philippe NadeauTwitterCourrielLa bataille du Bureau de la concurrence contre la TREB et son site inter-agences MLS ne date pas d'hier.

L'agent immobilier Lawrence Dale, qui a créé le site Realtysellers, a saisi le Bureau en 2007. Il accuse la Chambre d'abuser de son pouvoir contre les agents non traditionnels concernant notamment l'échange d'informations sur MLS, comme les prix sur le marché immobilier résidentiel.

En 2007, la TREB et l'Association canadienne de l'Immeuble ont forcé M. Dale à fermer son site Internet. Le Bureau de la concurrence a saisi le Tribunal de la concurrence en 2011 au sujet des restrictions de la TREB et de l'ACI en matière d'informations disponibles auprès des joueurs virtuels comme M. Dale, l'un des nouveaux venus dans l'industrie qui se sont regroupés sous le nom de Virtual Office Websites (VOW).

Par
Laissez-nous un commentaire