Il y a moyen d’économiser jusqu’à 50 % du prix de votre séjour en louant un chalet, par exemple en optant pour une offre de dernière minute. Voici d’autres astuces qui pourraient faire toute une différence sur votre portefeuille pour un simple week-end entre amis.

 

Selon les données de 2013 du site RSVPchalets.com, le prix moyen pour une location de chalet en haute saison dans les Laurentides est de 800 $ et pour les Cantons de l’Est, il est de 500 $ (sans précision quant au nombre de chambres). Un montant qui peut être élevé pour deux jours d’escapade, surtout pour un couple. Raison de plus de trouver des façons de diminuer le prix.

 

Parmi les techniques les plus simples, il y a les fameuses aubaines qu’on retrouve sur la plupart des sites de location de chalet, comme Chaletsauquebec.com ou Chaletsalouer.com.

 

Les spéciaux peuvent prendre diverses formes : une réduction de prix en semaine, pour une personne supplémentaire ou pour une période précise. « La 3e nuit gratuite est pour ma part ce que je recherche le plus souvent », explique Jacinthe Boisjoli, qui a utilisé cette méthode à maintes reprises pour prolonger son week-end sans que cela ne paraisse sur son budget. Bien sûr, une telle offre sera moins grande durant les jours fériés ; les propriétaires de chalet proposent surtout des rabais pendant les périodes les moins populaires.

 

Savoir négocier certains frais

 

« Il m’est arrivé de tomber sur un chalet qui me plaisait beaucoup, mais qui était à la base prévu pour 4 personnes, indique Mélissa Pietracupa. Comme nous étions seulement deux et n’allions pas utiliser toutes les pièces, j’ai demandé s’il était possible de baisser le prix, et le propriétaire a accepté. » Cette situation se présente spécialement lorsque vous avez déjà fait affaire avec ce même propriétaire et qu'il vous fait confiance, une qualité très recherchée par les locateurs de chalets. « J’ai fait de même pour ce qui est du ménage », ajoute-t-elle. En effet, le prix du chalet comprend souvent les frais de ménage que vous pourriez éviter en proposant de mettre la main à la pâte. Il en va de même pour la literie qui est souvent fournie, mais qui peut être apportée.

 

Louer à plus long terme

 

Plus la période de location est longue, plus vous avez de chances de payer moins cher. Encore là, un propriétaire a tout avantage à avoir le même locataire et sera plus ouvert à offrir des rabais. « J’ai signé une entente pour louer un chalet une fin de semaine par mois, pendant quatre mois à Morin-Heights », indique Mélissa. Une économie de 100 $ par mois qui est la bienvenue notamment pendant la période estivale, qui regorge de beaux week-ends.

 

Couper la poire en deux ou en quatre se révèle une autre façon judicieuse d’économiser. « Nous sommes quatre couples à se partager un chalet, l’électricité et le chauffage et avons droit chacun à une semaine par mois, à l’année », précise Valérie qui a préféré garder l’anonymat pour ne pas se faire « voler » son entente parfaite. Elle et son conjoint paient seulement 250 $ par mois tout inclus, une façon économique d’avoir une résidence secondaire sans tout l’entretien qui vient avec.

 

Les étoiles et leur valeur

 

Le nombre d’étoiles attribuées à un établissement joue-t-il sur son prix ? « La classification donnée n’a rien à voir avec le prix de location du chalet, qui est influencé par l’offre et la demande dans une région donnée », explique Michel Rheault, directeur général de la Corporation de l’industrie touristique du Québec. Cela dit, le propriétaire dont le chalet s’est vu attribuer cinq étoiles pour la qualité peut certes justifier plus facilement un prix plus élevé qu’un chalet à une seule étoile.

 

À noter que cette classification vise la qualité des installations et est obligatoire pour tous les établissements qui louent pour une ou des périodes de 31 jours ou moins contre rémunération, selon la Loi sur les établissements d’hébergement touristique.

 

Étoiles ou non, il existe bon nombre de moyens pour que votre escapade n’atteigne pas une somme astronomique. À vous d’y voir !


Par

Laissez-nous un commentaire