L’année 2016 a, jusqu’à présent, été signe de reprise dans le marché immobilier et le secteur du multiplex ne fait pas exception. Ce type d’immeuble représente environ 12% de l’ensemble des propriétés situées sur le territoire du Québec, mais loge 48,8% des ménages de la province, selon les données de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011 publiées par Statistique Canada. Ce secteur subit certaines influences similaires à celles du marché de l’unifamiliale, mais a également ses propres caractéristiques. Pour une analyse plus précise, le marché doit être divisé en fonction du nombre de logements. Ainsi, dans l’étude présentée par JLR, les propriétés sont divisées en 4 grandes catégories: les duplex, les triplex, les 4 à 11 logements et les 12 logements et plus.

Nombre de ventes

 

Selon les données du Registre foncier colligées par JLR, les ventes de multiplex ont progressé dans trois des quatre catégories de multiplex, seules les transactions d’immeubles de 12 logements et plus font exception. Les ventes de multiplex avaient atteint un creux en 2014 et 2015, une situation commune à plusieurs secteurs de l’immobilier, mais une phase de reprise s’est amorcée en 2016. Par contre, le nombre de transactions demeure largement sous les valeurs enregistrées en 2011.

Par
Laissez-nous un commentaire