La Banque du Canada juge que les nouvelles règles encadrant les prêts hypothécaires devraient aider à ralentir la croissance de l'endettement des ménages et celle des prix des logements sur certains marchés - les deux éléments qui, estime-t-elle, posent les plus grands risques à la stabilité financière du pays.

La banque centrale a prévenu jeudi que la hausse des niveaux d'endettement, conjuguée à la proportion croissante de ménages fortement endettés, exposait le Canada à certains chocs économiques. Ceux-ci pourraient prendre la forme d'un événement entraînant une baisse significative du taux d'emploi.

Mais le gouverneur de la banque centrale, Stephen Poloz, s'attend à ce que les règles hypothécaires plus strictes, introduites ces derniers mois par les gouvernements provinciaux et fédéral et les autorités municipales, assouplissent graduellement les niveaux d'endettement et améliorent la qualité des futurs emprunts.

Ottawa a annoncé en octobre des changements visant à réduire les risques liés aux prêts hypothécaires et à ralentir l'activité sur les marchés les plus actifs, comme ceux de Toronto et de Vancouver. Les nouvelles règles réduisent l'admissibilité des futurs emprunteurs aux hypothèques et restreignent leur accès à l'assurance pour les hypothèques jugées plus risquées.

Par

Laissez-nous un commentaire