Malgré la présence de nombreuses grues dans la métropole, les promoteurs immobiliers ont ralenti la cadence en 2015. Plusieurs ont préféré liquider leurs stocks invendus plutôt que de lancer de nouveaux projets.

Selon les données de la SCHL, les mises en chantier de copropriétés ont chuté de 23% dans la grande région de Montréal, de janvier à octobre, par rapport à la même période en 2014, pour s’établir à 6 567 unités. Pour l’ensemble de 2015, on prévoit 8 000 mises en chantier.

«Il y a environ 2 500 condos neufs invendus dans le grand Montréal, en plus des unités sur le marché de la revente, ça a envoyé un signal aux promoteurs de tenter de vendre leurs unités construites avant de commencer de nouvelles phases», a expliqué Francis Cortellino, chef analyste à la SCHL.

Pour les futures mises en chantier, l’organisation table sur un niveau soutenable, d’environ 7 000 copropriétés annuellement, au cours des deux prochaines années, un recul de 40% à 45% par rapport au sommet de 2011-2012.

Par

Laissez-nous un commentaire