Un mois après l'entrée en vigueur du resserrement des règles hypothécaires, qui rendent l'accès à une nouvelle maison plus difficile pour les nouveaux acheteurs, les courtiers immobiliers comme les clients en ressentent les répercussions.

« J'économise depuis un moment pour acheter ma première propriété. J'envisageais de l’acheter à l'été 2017 », raconte Jasbeen Lallbahadour. Les nouvelles mesures sont toutefois venues contrecarrer ses plans.

Le 17 octobre dernier, le gouvernement libéral a en effet annoncé de nouvelles règles visant à réduire les risques pour certains clients en quête de leur première maison.

Tous les acheteurs d’une nouvelle propriété avec une mise de fonds inférieure à 20 % sont depuis soumis à une simulation de crise des taux hypothécaires encore plus rigoureuse. Cette pratique consiste à imaginer les pires scénarios qui pourraient se produire et à planifier son budget en conséquence.

Les acheteurs qui choisissent un taux fixe de cinq ans sont eux aussi soumis à cette exigence, alors qu'ils en étaient autrefois exemptés.

Juguler les hausses de prix ailleurs au pays

Par
Laissez-nous un commentaire