En 2016, l’écart médian entre le prix de vente et l’évaluation municipale était de +6% pour les unifamiliales vendues à Mont-Royal et dans les arrondissements montréalais de Verdun et du Sud-Ouest, indique un rapport de la firme JLR Solutions foncières dévoilé mardi.

En d’autres mots, cela signifie que, l’an dernier, environ 50% des unifamiliales vendues dans ces secteurs ont été acquises à un prix d’au moins 6% supérieur à leur valeur inscrite au rôle foncier.

«Une forte demande pour ces secteurs relativement à l’offre peut avoir mené les prix à des niveaux plus élevés que les valeurs attribuées à ces propriétés en date du 1er juillet 2015», mentionne le document.

Dans l’ensemble de l’agglomération de Montréal, environ 50% des copropriétés et des unifamiliales vendues en 2016 ont été acquises à un prix d’au moins 1% supérieur à leur valeur foncière.

Par
Laissez-nous un commentaire