Le Canada aurait tout intérêt à donner un autre tour de vis à ses règles hypothécaires afin de réduire les risques liés à l’endettement des ménages et la flambée des prix immobiliers, estime l’OCDE.

 

La construction de maisons neuves se maintient à la limite supérieure maximale de ce que devraient normalement lui permettre les tendances démographiques fondamentales, s’est inquiétée lundi l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans la mise à jour semestrielle de ses perspectives économiques. Une brutale correction à la baisse des prix, notamment dans les marchés surévalués de Toronto et Vancouver, pourrait frapper durement les ménages et toute l’économie par voie de conséquence. « De nouvelles mesures macroprudentielles devraient être prises afin de contenir les risques que l’endettement des ménages et le niveau élevé de l’investissement et des prix dans le secteur du logement font peser sur la stabilité du système financier » ,a-t-elle déclaré. Ces mesures pourraient par exemple prendre la forme d’une autre augmentation de la mise de fonds minimale ou d’une autre réduction de l’endettement maximal permis au moment de contracter une hypothèque.

Par
Laissez-nous un commentaire