Après des semaines de recherches, vous avez trouvé la maison de vos rêves. Vous vous apprêtez à faire une offre d’achat, mais une question se pose, devriez-vous rendre cette offre conditionnelle à un rapport d’inspection satisfaisant?

Bien que le choix de procéder à une inspection préachat reste le vôtre, il ne fait aucun doute que cette décision comporte des considérations importantes. En effet, la loi ne vous exige pas d’effectuer une inspection préalable avant l’achat projeté d’une maison.

Le but d’une inspection préachat est de discerner les vices apparents majeurs et non de repérer les vices cachés. Cette distinction est importante, car plusieurs croient faussement qu’une inspection préachat assure l’absence des vices cachés.

Or, un inspecteur préachat n’est pas un expert et son mandat ne consiste pas à produire une expertise, mais bien à effectuer un examen attentif et diligent de l’immeuble en question afin de déceler les vices apparents majeurs. Ainsi, l’inspecteur préachat n’a pas l’obligation légale envers son client de repérer la présence de vices cachés.

Les vices cachés qui se révèlent par des indices apparents

Par
Laissez-nous un commentaire