Le chef de la direction de la Banque Royale, David McKay, affirme que l’organisation de prêts surveille de près les marchés immobiliers à Vancouver et à Toronto, où les prix des maisons ont grimpé à un rythme effréné.

 

« La quantité limitée de maisons unifamiliales dans les deux villes — combinée à une forte demande alimentée par la formation de ménages, incluant par l’immigration nette — a propulsé les prix solidement », a dit M. McKay en conférence téléphonique, après que la RBC eut fait état, mercredi, d’un bénéfice net en hausse de 17 % au troisième trimestre. « Nous avons des pratiques de souscription prudentes en vigueur et la technologie nécessaire pour surveiller de près ces marchés et réagir rapidement lorsque des situations se présentent », a-t-il poursuivi.

 

Le chef de la direction a ajouté soutenir le plan d’Ottawa de créer un groupe de travail pour examiner le marché immobilier et en arriver à des recommandations pour réduire certains des risques émanant de la combinaison de montées en flèche des prix des maisons et de niveaux records d’endettement des consommateurs.

 

Par

Laissez-nous un commentaire