On a beaucoup spéculé depuis 10 jours sur les conséquences de l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche. Il faudra du temps, plus que la durée du mandat du nouveau président, pour en prendre la mesure.

Mais deux mois avant qu’il ne s’installe au bureau ovale, le président élu fait déjà des vagues qui risquent de «splousher» sur nos finances personnelles. Ai-je dit Tsunami? Je me retiens de verser dans les hyperboles, la manière sobre d’évoquer désormais le personnage et ses idées. Mais ce ne sont pas non plus des vaguelettes.

 

Bien qu’on soit loin des scénarios catastrophiques évoqués par la SCHL cette semaine, le poids de Donald Trump ne se fait pas moins déjà sentir sur le marché hypothécaire. Pour rester dans la métaphore maritime, j’ai l’impression que les amarres usées qui nous accrochaient aux taux d’intérêt historiquement bas ont finalement cédé.

Par

Laissez-nous un commentaire