Dans plusieurs quartiers de la grande région de Montréal, le marché immobilier a basculé en faveur des vendeurs en 2016, notamment pour la vente de maisons unifamiliales.

Un texte de Benoît Chapdelaine

En 2016, 39 926 maisons, copropriétés ou autres propriétés résidentielles ont été vendues dans la région métropolitaine, selon les données de la Chambre immobilière du Grand Montréal. Cela représente une hausse de 5 % par rapport à 2015. C'est la deuxième hausse consécutive après quatre baisses entre 2011 et 2014.

Le prix moyen a grimpé de 4 % pour atteindre 349 573 $, moins de la moitié des 729 922 $ enregistrés dans la région de Toronto.

Du côté des unifamiliales, « la plupart des secteurs de l'ouest de l'île étaient déjà, à la fin 2015, en territoire vendeur », selon Paul Cardinal, directeur de l'analyse à la Fédération des Chambres immobilières du Québec.

M. Cardinal précise qu'en 2016 les quartiers Ahuntsic, Île-des-Soeurs, Le Plateau-Mont-Royal s'y sont ajoutés, de même que les secteurs où les demeures sont plus chères, notamment Westmount, Outremont et Mont-Royal.

Paul Cardinal observe des mouvements similaires dans certains quartiers de Laval, à Boisbriand, à Sainte-Thérèse et dans plusieurs villes de la Rive-Sud comme Brossard, Longueuil et Boucherville.

Par

Laissez-nous un commentaire