Un lecteur aimerait savoir si les profits de 100 000 $ vus à la télé américaine en FLIP sont possibles au Québec?

D’abord, qu’est-ce qu’un FLIP? C’est une expression utilisée principalement aux É.-U. désignant l’achat à bas prix et la revente rapide d’un immeuble. Plusieurs croient que pour réaliser un FLIP, il faut nécessairement effectuer des rénovations, ce qui s’avère faux. Le but est d’acheter et de revendre le plus vite possible.

Lors des émissions américaines, on voit fréquemment des maisons achetées pour 40 000 $ et revendues 250 000 $. L’intérieur de la maison a été refait entièrement réalisant souvent des profits d’environ 100 000 $. Les téléspectateurs en ont l’eau à la bouche voyant cette facilité déconcertante. Maintenant, bon nombre au Québec se lance en rénovation de maisons espérant trouver le Klondike.

La réalité diffère: les investisseurs ne prennent guère le temps de bien calculer le rendement et de faire leur devoir, bref, ils perdent de l’argent ou en génèrent très peu. La réalité québécoise est que les maisons ne se vendent pas 40 000 $ ici ! On a beau analyser les reprises bancaires, elles sont souvent trop chères, se vendant au prix des rénovées mais ne le sont pas.

Est-ce possible de bénéficier de 100 000 $ et 150 000 $ sur un FLIP au Québec?

Par

Laissez-nous un commentaire