Le retour des beaux jours donne souvent le goût de consacrer un peu de temps pour embellir la maison. Un sondage effectué par la TD révèle que 54 % des Québécois songent à retaper leur propriété ou à acquérir une maison nécessitant des rénovations.

Parmi ceux qui envisagent de rénover, ils veulent ainsi, dans une proportion de 71 %, augmenter la valeur de leur propriété, rehausser son apparence (60 %) ou encore en améliorer l’efficacité énergétique grâce à l’installation d’un appareil de chauffage plus performant (36 %).

«Beaucoup de clients nous disent qu’ils aiment leur quartier, mais que leur propriété actuelle n’est pas assez spacieuse ou que des améliorations pourraient y être apportées», a dit Jean-François Laurin, directeur régional spécialiste hypothécaire à la TD pour l’est du Canada.

«Des situations comme celles-là incitent les propriétaires à faire un choix important: déménager ou rénover leur propriété actuelle, a-t-il ajouté. Compte tenu des coûts et du stress occasionnés par le déménagement, la rénovation est assurément une option populaire parmi les Québécois.»

Pour 68 % des répondants, le coût des travaux est une source d’inquiétude. Ainsi, 26 % des répondants pigeraient dans leur CELI (compte épargne libre d’impôt) pour financer les améliorations souhaitées, alors que 37 % des gens opteraient pour une ligne de crédit sur valeur domiciliaire (LDCVD).

«Que vous embauchiez quelqu’un pour faire vos rénovations ou que vous les fassiez vous-mêmes, il est primordial d’être souple pour réduire les soucis qui, souvent, accompagnent la rénovation d’une propriété», a indiqué M. Laurin.

Mener des rénovations à bon port peut en effet s’avérer une opération délicate, ce pour quoi M. Laurin recommande la mise en place d’un plan clair, incluant le recours à des experts dont vous aurez vérifié les recommandations, ceci afin de faire diminuer les angoisses et les risques d’imprévus.

«Les projets de rénovation domiciliaire, qu’ils soient de grande envergure ou modestes, comportent fréquemment leur lot de surprises et de difficultés», a dit Jeremy MacPherson, spécialiste de la rénovation et juge à la nouvelle émission “Game of Homes” de la chaîne W Network. «Il y a toutefois des moyens de réduire le stress fréquemment causé par un projet de rénovation.»

Il est notamment recommandé d’obtenir plusieurs soumissions, dans lesquelles vous aurez demandé une «ventilation distincte des coûts de main-d’œuvre et du coût des matériaux», a précisé M. MacPherson.

«L’ajout de 10 à 15 % aux dépenses prévues peut aider à ne pas dépasser son budget», a dit M. Laurin. «Préparez-vous aux décisions de compromis qui viennent inévitablement avec les travaux de rénovation et n’oubliez pas qu’à la fin du processus, vous devriez aimer votre propriété plus qu’avant le début des travaux.»

Par

Laissez-nous un commentaire