MONTRÉAL – Le marché de l’immobilier résidentiel a repris de la vigueur à Montréal et à Québec l’an dernier, mais les ventes demeurent sous la moyenne des 10 dernières années.

À Montréal, le nombre de reventes de propriétés a augmenté de 6,1 % en 2015, après quatre années consécutives de baisses, souligne un rapport publié lundi par Recherche économique RBC.

Les ventes de maisons individuelles ont enregistré la hausse la plus forte, soit 7,4 %.

«Bien qu’encourageantes, les ventes totales l’an dernier sont demeurées 5 % sous la moyenne annuelle des 10 dernières années. Autrement dit, le marché est encore insuffisamment vigoureux», a souligné Craig Wright, économiste en chef de RBC.

Par

Laissez-nous un commentaire