L’immobilier résidentiel ne dérougit pas au Québec. On est arrivé au point où il y a une pénurie de maisons à vendre dans la région de Montréal, soutient le Mouvement Desjardins, dans une récente analyse sur le marché de l’habitation.
« La demande est forte dans tous les secteurs et le nombre de maisons unifamiliales à vendre est insuffisant, de sorte que le marché est désormais en pénurie, écrit Hélène Bégin, économiste principale de l’institution financière. Dans bien des cas, les acheteurs disposent de très peu de temps pour faire une offre puisque les résidences sont convoitées par plusieurs. Les vendeurs ont l’avantage des négociations, ce qui alimente la progression des prix. »
Ailleurs au Québec, Gatineau et Trois-Rivières sont en situation d’équilibre, tandis que Québec, Sherbrooke et Saguenay sont en surplus.

LIRE LA SUITE ICI…

Autres articles pouvant vous intéresser
Renouveler votre hypothèque: taux fixe ou taux variable?
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvelles
Renouveler votre hypothèque: taux fixe ou taux variable?
25 mai 2024

Par Carole Le Hirez 23 mai 2024 Le taux variable vous permet d’économiser quand les taux diminuent. Mais le taux fixe de courte durée est avantageux en période d’incertitude. Alors, lequel choisir ? Comparez vos options en tenant compte de vos besoins et de votre niveau de tolérance au risque. Plusieurs économistes pensent que la Banque

Les ventes résidentielles en hausse de 10 % en avril
Achat propriétéImmobilierNouvellesVente propriété
Les ventes résidentielles en hausse de 10 % en avril
18 mai 2024

(Ottawa) Le nombre de ventes résidentielles en avril a augmenté de 10,1 % par rapport à la même période l’an dernier, selon l’Association canadienne de l’immobilier (ACI). Le nombre de propriétés ayant changé de main a toutefois diminué par rapport au mois de mars, malgré un afflux de nouvelles inscriptions sur le marché.Mis à jour le 15 mai SAMMY

Laissez-nous un commentaire