Immobilier: autre record de vente au Québec

Par Emmanuel Martinez | Agence QMI | Publié le 16 juillet 2018 à 09:16

La valse des records se poursuit pour le marché immobilier québécois pour le deuxième trimestre, d’avril à juin, selon les données de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) publiées lundi matin.

Durant cette période, 27 037 ventes ont été réalisées, un sommet pour un deuxième trimestre. Il s'agit d'une hausse de 6 % par rapport à la même époque l’an dernier.

«Ceci porte à seize le nombre de trimestres consécutifs de croissance d'activité sur le marché résidentiel québécois. C'est seulement la deuxième séquence du genre depuis que nous compilons les statistiques sur la revente », a précisé Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ.

Toutes les grandes régions métropolitaines ont connu des augmentations, menées par Gatineau (+15 %) et Trois-Rivières (+12 %). Elles sont suivies de Saguenay (+9 %), Sherbrooke (+8 %), Québec (+6 %) et Montréal (+4 % )

Prix en hausse

Les prix demeurent à la hausse, mais leur augmentation a ralenti. Le prix des maisons unifamiliales a crû de 2 % au deuxième trimestre par rapport à la période correspondante l’an dernier. «Il s'agit de la plus faible augmentation en six trimestres à ce chapitre», a toutefois noté la FCIQ.

La valeur des condos a aussi augmenté de 2 % en un an.

Le nombre de propriétés à vendre a diminué pour un dixième trimestre consécutif dans la province. Il y en avait 9 % de moins sur le marché au deuxième trimestre de 2018 par rapport au même l’an dernier.

La FCIQ a souligné que les propriétés ont changé de mains plus rapidement qu’au deuxième trimestre de 2017. Par exemple, les unifamiliales ont été vendues en 105 jours en moyenne d’avril à juin dernier, soit huit jours de moins qu'à la même période l’an dernier.

 

Laissez-nous un commentaire