Le déferlement de la seconde vague de COVID-19 n’a pas affecté l’activité de la revente immobilière du mois d’octobre dans la région de Montréal, au contraire.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) rapporte une forte progression des ventes et une baisse toujours substantielle des inscriptions en vigueur dans les secteurs périphériques à l’île de Montréal.

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire