LE DEVOIR

Clémence Pavic

19 novembre 2022

Conséquence de la hausse des taux d’intérêt qui freine les ardeurs des acheteurs, le prix des propriétés résidentielles au Canada a encore reculé en octobre, pour un cinquième mois consécutif, selon de nouvelles données.

Et la chute des prix pourrait bien se poursuivre, jusqu’à dépasser celle observée durant la crise financière de 2008, selon la Banque Nationale.

Nouveau signe du refroidissement du marché immobilier : l’indice composé national des prix des maisons Teranet-Banque Nationale, qui couvre onze grandes villes canadiennes, a enregistré une baisse (non désaisonnalisée) de 0,8 % de septembre à octobre

— un déclin toutefois plus faible que celui de 3,1 % enregistré le mois précédent, qui représentait la plus forte baisse mensuelle jamais répertoriée depuis le début de l’indice en 1999.

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire