TVA NOUVELLES

Dimanche, 21 janvier 2024 09:57

MISE À JOUR Dimanche, 21 janvier 2024 09:57

Alors que le marché immobilier devrait reprendre de la vigueur en 2024, le président de Proprio Direct explique les divers phénomènes auxquels les acheteurs et les vendeurs doivent prêter attention.

 BAISSE DES TAUX D’INTÉRÊT?

Selon Philippe Lecoq, l’année sera divisée en deux temps dans le marché immobilier.

«Pour l’instant, il y a encore un phénomène d’attente de la part des acheteurs, compte tenu des attentes des baisses des taux d’intérêt qui devraient arriver, selon certains experts, soit au printemps ou à l’été. En deuxième moitié d’année, on devrait avoir un regain sur le marché», a-t-il souligné, en entrevue sur les ondes de LCN.

Les courtiers immobiliers se préparent à travailler au sein d’un marché «plus actif», dit-il.

· RENOUVELLEMENT HYPOTHÉCAIRE

Pour plusieurs propriétaires ayant choisi un taux variable dans les dernières années, l’heure de renouveler les taux hypothécaires approche.

Selon M. Lecoq, malgré les éventuelles baisses des taux d’intérêt, les propriétaires risquent d’avoir de mauvaises surprises.

«Le taux auquel les gens vont renouveler ne sera pas le même qu’ils ont eu il y a quelques années», prévient-il.

«On s’attend à voir quelques mises en marché également à ce moment-là.»TVA NOUVELLES

· UN MARCHÉ FAVORABLE AUX VENDEURS

C’est particulièrement le cas dans les grandes villes, comme Montréal et Québec, précise Philippe Lecoq.

«C’est un marché qui est cyclique. On a eu des années, surtout pendant la pandémie, qui étaient un marché de forte activité et qui étaient fortement en faveur des vendeurs. Ça demeure un marché en faveur des vendeurs», clame-t-il.

Un retour à l’équilibre sera nécessaire pour renverser la tendance, selon l’entrepreneur.TVA NOUVELLES

· STABILISATION DES PRIX

Le retour d’ex-Montréalais dans la métropole, par exemple, contribue au phénomène, souligne le président de Proprio Direct.

«Après toutes les périodes où il y a eu beaucoup de télétravail, il y a quand même un sentiment des employés ou des employeurs qu’il est plus efficace d’être au bureau […] il y a peut-être une légère hausse, mais en tout, on parle d’une stabilisation des prix.»

· LA COPROPRIÉTÉ GAGNE EN POPULARITÉ

Bien que les maisons unifamiliales demeurent prisées près des grands centres, un intérêt pour la copropriété est noté.

*Voyez l’entrevue dans la vidéo ci-dessus*

VOIR L’ENTREVUE ICI

Autres articles pouvant vous intéresser
Les ventes de maisons en hausse à Montréal, tout comme les prix
Achat propriétéImmobilierNouvellesVente propriété
Les ventes de maisons en hausse à Montréal, tout comme les prix
10 avril 2024

Publié le 8 avril La Presse Canadienne Le prix médian pour tous les types de propriétés a augmenté d’une année à l’autre, incluant une hausse de 5,6 % pour le prix d’une maison unifamiliale, qui s’établissait à 565 000 $ le mois dernier. (Montréal) L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) annonce que les ventes de maisons

La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
8 avril 2024

Une maison de 441 000$ trouve preneur après une surenchère DAVID DESCÔTEAUX Samedi, 30 mars 2024 00:00 MISE À JOUR Samedi, 30 mars 2024 10:53 Malgré la hausse des taux d’intérêt et la difficulté de payer l’hypothèque pour un nombre croissant de propriétaires, la folie immobilière se poursuit et les vendeurs ont toujours le gros bout

Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
8 avril 2024

Le loyer moyen d’un appartement pourrait croître d’encore 27% d’ici trois ans dans la région de Montréal. MARTIN JOLICOEUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 MISE À JOUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 Une éventuelle baisse des taux d’intérêt et une lente reprise de la construction en 2024 ne parviendront pas à faire baisser les prix –

Laissez-nous un commentaire