L’année 2016 a été excellente pour le marché de la vente de propriétés résidentielles. Le nombre de transactions a surpassé les prévisions de plusieurs. Le segment du multiplex n’a cependant pas connu un regain aussi marqué. Les ventes demeurent plutôt stables depuis quelques années. Il faut dire que les considérations des acheteurs sont différentes selon qu’ils veulent résider dans la propriété ou en louer les logements.

Bilan du marché du multiplex en 2016

Au total, 376 multiplex ont été vendus1 en 2016 selon les données colligées par JLR à partir du Registre foncier du Québec. Cela traduit une baisse de 1 % par rapport à l’année dernière. En moyenne, depuis 2013, il se vend 372 propriétés de 12 logements et plus par année. Les ventes ont peu fluctué au cours des quatre dernières années, et l’absence de hausse pourrait s’expliquer, entre autres, par une offre de multiplex qui n’a augmenté que très faiblement. Selon les données du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire concernant les unités d’évaluation, il y aurait 1,4 % plus de propriétés de six logements et plus au Québec en 2016 qu’il n’y en avait en 2013. Cela représente une petite hausse si l’on compare cette donnée à la variation de +5,2 % du nombre de résidences d’un seul logement. Finalement, la faible croissance du nombre de multiplex génère une mince augmentation de l’offre potentielle; la progression des ventes est donc limitée.

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire