L’intérêt des acheteurs potentiels vis-à-vis du marché du logement demeure stable comparativement à l’an dernier à la même période, mais la COVID-19 a bouleversé leurs attentes ainsi que leur choix en matière de localisation, indique BMO.

Dans un sondage, l’institution financière relève en effet que si la pandémie affecte bel et bien l’expérience et les attentes des acquéreurs d’une première maison, bon nombre d’entre eux conservent néanmoins « une perspective positive à court terme » par rapport au marché de l’habitation au pays.

L’enquête d’opinion révèle aussi que ces primo acquéreurs prévoient dépenser, en moyenne, quelque 432 000 dollars pour accéder à la propriété. En outre, plus de 40 % d’entre eux estiment que, malgré la crise sanitaire et les difficultés économiques, la période actuelle est propice à l’acquisition d’un bien immobilier.

LIRE LA SUITE ICI

Autres articles pouvant vous intéresser
Renouveler votre hypothèque: taux fixe ou taux variable?
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvelles
Renouveler votre hypothèque: taux fixe ou taux variable?
25 mai 2024

Par Carole Le Hirez 23 mai 2024 Le taux variable vous permet d’économiser quand les taux diminuent. Mais le taux fixe de courte durée est avantageux en période d’incertitude. Alors, lequel choisir ? Comparez vos options en tenant compte de vos besoins et de votre niveau de tolérance au risque. Plusieurs économistes pensent que la Banque

Les ventes résidentielles en hausse de 10 % en avril
Achat propriétéImmobilierNouvellesVente propriété
Les ventes résidentielles en hausse de 10 % en avril
18 mai 2024

(Ottawa) Le nombre de ventes résidentielles en avril a augmenté de 10,1 % par rapport à la même période l’an dernier, selon l’Association canadienne de l’immobilier (ACI). Le nombre de propriétés ayant changé de main a toutefois diminué par rapport au mois de mars, malgré un afflux de nouvelles inscriptions sur le marché.Mis à jour le 15 mai SAMMY

Laissez-nous un commentaire