Quel montant payer pour habiter près d'une station de métro?

Article de Joanie Fontaine pour LES AFFAIRES

Intuitivement, on se doute que la présence d’une station de métro à proximité est associée à une plus-value sur la propriété, ce que plusieurs études empiriques confirment. La valeur plus élevée près d’une station peut toutefois varier selon les régions du monde et les autres options de transport possibles.

Dans le cas du métro de Montréal, l’étude réalisée à partir des transactions du Registre foncier colligées par JLR a permis de détecter une valeur supplémentaire donnée aux propriétés situées à l’intérieur d’un rayon de deux kilomètres autour d’une station de métro. Au-delà de cette zone, les impacts n’étaient pas significatifs.

Résumé de la méthodologie

Afin de déterminer la valeur accordée à la proximité d’une station de métro, une régression linéaire a été effectuée dans laquelle plusieurs variables ont été intégrées. Cela permet de comparer la plus-value attribuable à la proximité d’une station de métro pour des habitations similaires.

Le modèle utilisé comprend quatre types d’immeubles, soient les unifamiliales, les copropriétés, les duplex et les triplex. Au total, l’ensemble des variables dépendantes de la régression permettent d’expliquer 77% de la valeur des propriétés.

Résultats

Pour notre sujet d’intérêt, la distance à la station de métro, cinq zones ont été créées. Ainsi, les quatre premières zones d’intervalles de 500 mètres sont comparées à la zone de contrôle, c’est-à-dire une zone comportant les propriétés situées de 2000 mètres à 4500 mètres du métro. Sans grande surprise, la plus-value diminue à mesure qu’on s’éloigne de la station passant de 9,0% dans les 500 premiers mètres à 2,2% dans la zone de 1500 à 2000 mètres.

Impact moyen de la distance à une station de métro sur le prix des propriétés

LIRE LA SUITE ICI....

Laissez-nous un commentaire