Question de propriété

Faut-il s’inquiéter de l’augmentation des taux ?

La Banque du Canada a procédé à une troisième hausse de son taux directeur récemment. Parfois cette hausse de 0,25 % a entraîné une majoration des taux hypothécaires variables.  Par ailleurs d’autres hausses du taux directeur ne sont pas exclues. Les propriétaires qui ont une hypothèque variable doivent-ils s’inquiéter si les taux continuent à augmenter ?

« On a eu trois hausses successives du taux directeur qui ont un impact sur les taux variables. Toutefois, il ne faut pas oublier que les taux fixes augmentent ou diminuent environ 15 fois durant l’année avec les changements dans les taux obligataires », affirme Denis Doucet, de la firme de courtage Multi-Prêts.

Même si les taux variables font fluctuer les paiements hypothécaires, M. Doucet pense que le type de taux choisi par les emprunteurs doit dépendre plutôt de leur situation personnelle. « Il y a des personnes pour qui une hausse de 15 $ par mois aura un impact sur leur budget. Par contre pour d’autres, ce ne sera pas le cas. »

Le directeur du service Analyse du marché à la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), Paul Cardinal, affirme que le choix entre taux fixe et taux variable dépend de l’aversion au risque de l’emprunteur.

« Les deux choix sont acceptables, dit-il. Par ailleurs, dans un contexte où les taux d’intérêt augmentent, beaucoup de gens se feront conseiller d’opter pour un taux fixe. Du reste on est pas mal sûrs que les taux vont augmenter durant l’année. »

Source : Jeiel Onel Mézil, La Presse

LIRE LA SUITE ICI…

 

Autres articles pouvant vous intéresser
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
8 avril 2024

Une maison de 441 000$ trouve preneur après une surenchère DAVID DESCÔTEAUX Samedi, 30 mars 2024 00:00 MISE À JOUR Samedi, 30 mars 2024 10:53 Malgré la hausse des taux d’intérêt et la difficulté de payer l’hypothèque pour un nombre croissant de propriétaires, la folie immobilière se poursuit et les vendeurs ont toujours le gros bout

Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
8 avril 2024

Le loyer moyen d’un appartement pourrait croître d’encore 27% d’ici trois ans dans la région de Montréal. MARTIN JOLICOEUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 MISE À JOUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 Une éventuelle baisse des taux d’intérêt et une lente reprise de la construction en 2024 ne parviendront pas à faire baisser les prix –

Les prêteurs alternatifs gagnent du terrain aux dépens des banques
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvelles
Les prêteurs alternatifs gagnent du terrain aux dépens des banques
18 mars 2024

Martin Jolicoeur Publié le 10 mars 2024 à 00 h 00 L’effet combiné de l’explosion du taux directeur et du resserrement progressif des règles hypothécaires ces dernières années a eu pour conséquence d’accroître les parts de marché des prêteurs hypothécaires non traditionnels, ou dits alternatifs, tant au Québec qu’ailleurs au Canada. C’est là une des conséquences

Laissez-nous un commentaire