Non classé

Les investisseurs chinois multiplient les transactions immobilières dans la région de Montréal, où ils ont acquis le quart des maisons les plus luxueuses.

Depuis août, des ressortissants de ce pays ont acquis cinq des 20 propriétés à plus de 2 M$ vendues dans les banlieues huppées de la métropole.

Dernière transaction en date: à Beaconsfield, un couple de Pékin qui s’installe au pays vient d’acheter la luxueuse maison canadienne de Marc Bibeau, ancien grand argentier du Parti libéral du Québec, qui fait l’objet d’une enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Fin août, c’est le fisc qui a revendu à un homme d’affaires chinois la maison de John Babikian, surnommé le «loup de Montréal».

Afflux soudain d’acheteurs

Other articles that may interest you
Scénarios en vue de la baisse (espérée) des taux
Non classé
Scénarios en vue de la baisse (espérée) des taux
2024, january 27

Publié le 24/01/2024 à 14:30 Les Affaires L’immobilier simplifié Malik Yacoubi EXPERT INVITÉ. Entre l’inflation carabinée et la hausse du taux directeur (et donc des taux d’emprunt) qui s’en est suivie, la marge de manœuvre financière de nombreux ménages a été grandement affectée au cours de la dernière année. Tout coûte plus cher, les salaires suivent

Montréal : le prix des maisons de luxe continue de grimper
Non classéNouvelles
Montréal : le prix des maisons de luxe continue de grimper
2020, october 01

Malgré la COVID-19, les prix des maisons de luxe ont bondi depuis le début de la pandémie à Montréal, davantage qu’à Toronto et Vancouver, selon une étude de Royal LePage publiée mardi.  En comparant le prix médian du 15 mars au 9 septembre de cette année par rapport à l’an dernier, la firme immobilière a

Leave a comment