La vente d'une maison a tourné au cauchemar à Québec lorsque l'acheteuse a découvert qu'un ancien propriétaire s'y était suicidé. Elle vient d'obtenir l'annulation de la vente, six ans après la transaction.

Un texte de Benoît Giasson, de La facture

En 2011, Anne Auclair a acheté un bungalow de la rue des Moraines pour en tirer des revenus de location et éventuellement y habiter.

Trois ans plus tard, elle apprend, en discutant avec sa locataire, qu’un ancien propriétaire s’était pendu dans le sous-sol de sa maison en 2010.

« La terre a comme arrêté de tourner », explique Anne Auclair. Elle assure qu’avoir su, elle n’aurait jamais acheté la maison, à cause de ses croyances personnelles. « Il y a des gens que ça ne dérange pas. Moi, ça m’agace royalement. »

 

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire