La « prime » Montréal
Il y a une « prime » à payer pour acheter une propriété à Montréal. La Fédération des chambres immobilières du Québec rapporte que le prix médian d’une maison unifamiliale a crû de 5 % pour atteindre 320 500 $ au cours de l’été 2017. Par conséquent, certains acheteurs n’ont d’autre choix que de s’éloigner de la métropole.
Le courtier immobilier Jean Vanasse, de RE/MAX, actif dans le marché montréalais, voit régulièrement de jeunes acheteurs se tourner vers la banlieue, faute de pouvoir se payer la maison convoitée à Montréal.

« Ils réalisent bien souvent, après avoir fait leurs calculs, que c’est hors de portée, même dans les quartiers situés un peu plus à l’est de Montréal, où les prix sont un peu moins élevés », souligne-t-il.

« La décision s’impose alors de chercher ailleurs et de traverser le pont, pour acheter une maison de 200 000 $ à Le Gardeur. C’est au moins le double à Montréal », ajoute le courtier.LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire