Avez-vous les moyens de vous acheter un chalet?

Un chalet peut parfois représenter beaucoup plus de responsabilités que d’agréments.

Acheter un chalet  Le premier facteur à considérer avant l’achat d’une telle propriété, ce sont vos finances. Supposons que vous êtes tombé en amour avec cette charmante maison de campagne nichée près d’un lac… l’endroit rêvé pour passer vos vacances ! Sous le charme, vous envisagez l’achat.

Avant de passer à l’acte, voici quelques questions que vous devrez vous poser : serez-vous en mesure de payer vos comptes ? Serez-vous en mesure d’épargner pour votre retraite et pour la scolarité de vos enfants ? Avez-vous un fonds d’urgence ?

Une seconde hypothèque

L’idée de prendre une seconde hypothèque peut paraître alléchante, mais elle sera financièrement contre-productive si elle fait de l’ombre aux priorités énoncées précédemment.

De plus, il faut garder à l’esprit que l’acquisition d’un chalet s’accompagne inévitablement de plusieurs dépenses. Pour l’entretien, il faut prévoir une somme annuelle d’environ 2 % du coût d’acquisition, ce qui signifie 5000 $ pour un chalet de 250 000 $. À cela, il faut ajouter les droits de mutation, les taxes municipales, les assurances habitation ainsi que les autres dépenses d’occupation, comme l’électricité, le câble et l’internet. Aussi, à moins de se déclarer propriétaire occupant des lieux, il faudra verser une mise de fonds minimale de 20 % du coût d’achat.

Louer plutôt qu’acheter

Combien de temps passerez-vous dans votre chalet ?

Si votre séjour ne concerne que deux semaines de votre temps annuel, la location sera beaucoup plus rentable.

Et si vous pensez y séjourner pour de plus longues périodes, la location peut également en valoir la peine.

Le fait de louer ne vous procurera pas la joie d’avoir le sentiment d’être chez vous, mais votre situation financière en sera beaucoup moins affectée.

Vous pourriez voir la chose comme une période d’essai, ou encore une période de transition, afin de voir comment vous vous débrouillez avec l’idée de passer vos fins de semaine et vos vacances loin de votre résidence principale.

Louer pourrait aussi vous permettre de tester pendant quelque temps votre milieu de villégiature, afin de valider si vous vous y plaisez ou non.
Vous aurez ainsi tout le temps requis afin de valider si vous choisissez d’y acquérir un chalet la saison suivante. Qui sait ? Au moment de votre retraite, peut-être choisirez-vous d’y établir votre résidence

LIRE LA SUITE ICI….

Autres articles pouvant vous intéresser
Le prix et l’abordabilité comme principaux facteurs pour l’achat d’une propri...
Achat propriétéImmobilier
Le prix et l’abordabilité comme principaux facteurs pour l’achat d’une propri...
21 novembre 2019

LIRE LA SUITE ICI…. 80% des acheteurs d’une propriété ont placé en tête de liste le prix et l’abordabilité comme principaux critères. C’est la principale conclusion qui se dégage de l’Enquête auprès des emprunteurs hypothécaires (EAEH). Le nombre de pièces ainsi que  la proximité des transports en commun  suivent comme facteurs déterminants. Selon les 1385

L’ACHAT D’UNE PROPRIÉTÉ
Achat propriété
L’ACHAT D’UNE PROPRIÉTÉ
26 février 2019

L’ACHAT D’UNE PROPRIÉTÉ CE QUE RECHERCHENT LES ACHETEURS Architecture, aménagement, environnement et technologie… Quelles sont les caractéristiques les plus prisées par ceux qui désirent acquérir une nouvelle demeure ? Voici un tour d’horizon des tendances phares dans le domaine résidentiel. ODE À LA NATURE En design d’intérieur, la quête d’authenticité se positionne à l’avant-plan depuis quelques années.

Des solutions pour accéder à la propriété
Achat propriétéAstuce
Des solutions pour accéder à la propriété
13 décembre 2018

Des solutions pour accéder à la propriété solution/accéder Hausse des prix, resserrement du crédit, augmentation des taux d’intérêts… Les obstacles à l’accès à la propriété se sont multipliés au Québec, et plus particulièrement dans la grande région de Montréal. Une étude publiée ce mardi par le courtier immobilier Royal LePage démontre que le marché montréalais

Laissez-nous un commentaire