Les responsables de la banque centrale (Fed) américaine affichent très ouvertement leurs doutes et leurs divisions sur la nécessité ou non de relever les taux d'intérêt à l'approche des dernières réunions de politique monétaire de l'année.

Fait rare dans les échanges entre les membres du Comité monétaire (FOMC), deux gouverneurs ont publiquement exprimé cette semaine leurs réticences à relever les taux avant la fin de l'année.

Leur patronne Janet Yellen, présidente de la banque centrale, venait au contraire dans un discours dix jours plus tôt, de remettre sur la table la perspective d'un relèvement des taux, sans doute pour décembre.

Par
Laissez-nous un commentaire