Un texte de François CormierTwitterCourrielCDPQ-Infra n'aura pas nécessairement besoin de tous les terrains qu'elle a identifiés dans une première vague de réserves foncières en mai dernier. Au cours des dernières semaines, certains propriétaires ont appris que leurs terrains n'étaient plus nécessaires pour la construction du REM. CDPQ-Infra s'engage maintenant à ce que tous les autres propriétaires soient fixés d'ici la fin de l'année, idéalement en septembre et en octobre.

« Des arpenteurs font le tour pour cibler les besoins précis, indique Jean-Vincent Lacroix, directeur des relations médias chez CDPQ-Infra. Nous allons tenter de relocaliser les propriétaires dont nous aurons besoin des terrains. »

Par

Laissez-nous un commentaire