Selon la volatilité du marché, la différence entre le prix affiché d'une propriété et son évaluation municipale peut varier beaucoup. Néanmoins, certains acheteurs et vendeurs se réfèrent à l'évaluation municipale pour établir une valeur marchande. Est-ce une bonne pratique ? Des spécialistes se penchent sur la question.

Distinguer évaluation municipale et valeur marchande

L'évaluation municipale d'une propriété est faite à une date donnée et régie par la Loi sur la fiscalité municipale. « Le prix de l'évaluation est basé sur une valeur de la propriété établie au 1er juillet, 18 mois avant l'entrée en vigueur du prochain rôle de taxation », précise Richard Côté, évaluateur agréé et membre du conseil d'administration de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec (OEAQ). Ainsi, pour un rôle d'évaluation 2016-2018, la valeur que l'on donne à une maison est celle établie un an et demi avant l'entrée en vigueur de celui-ci, soit en 2014. Et cette même valeur sera utilisée jusqu'en 2018.

Par

Laissez-nous un commentaire