Payer une maison plus cher par crainte de rater l’occasion ? | TVA Nouvelles

La frénésie qui frappe le marché immobilier à chaque printemps ajoute à la pression que subissent les futurs acheteurs, déjà fort préoccupés par tout ce qui entoure l’acquisition d’une propriété.

De fait, pas moins d’un Québécois sur quatre qui compte acheter une première propriété craint d'accélérer le processus d'achat par peur de rater une occasion.

Bon nombre de futurs propriétaires  (13%) craignent aussi d'acheter trop rapidement afin de gagner une guerre d'enchères, ou encore d'être mis à l'écart du marché (10%), selon un sondage mené pour le compte de TD.

Pour Jean-François Laurin, directeur régional, Spécialiste hypothécaire mobile, de TD Canada Trust, il est essentiel que les acheteurs se gardent suffisamment de temps pour bien faire leurs devoirs.

Par
Laissez-nous un commentaire