Comme un immense ballon qui se dégonfle peu à peu, la quantité de propriétés à vendre a poursuivi son mouvement à la baisse à Montréal cet été.

Le nombre d'inscriptions sur le réseau Centris a reculé de 13 % en août dans la région métropolitaine. On en compte désormais 28 142, alors qu'il y en avait plus de 32 000 à pareille date l'an dernier, indiquent des données publiées cette semaine par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Malgré ce repli, les pancartes «À vendre» restent surabondantes dans plusieurs secteurs de la métropole. Cette profusion est encore plus évidente lorsqu'on compare Montréal aux deux autres grandes villes du pays, en regard de leur population respective.

Par

Laissez-nous un commentaire