L'année s'achève à grands pas. Il serait donc temps, avant l'arrivée de la période des Fêtes, de voir comment s'est comporté le marché de l'habitation en 2015. Sans être alarmiste, je dois vous dire que cette année ne fut pas la meilleure.

Prenons par exemple les mises en chantier. Il y en aura un peu plus de 35 000, soit 9 % de moins que l'an dernier. L'année 2015 sera donc la plus faible depuis plus de dix ans au chapitre des mises en chantier, ce qui est un dur retour à la réalité, vous en conviendrez.

Moins de maisons unifamiliales

Le type de construction résidentielle connaît aussi un tournant depuis quelques années. La maison individuelle perd graduellement du terrain, laissant de plus en plus de place à d'autres types d'habitation, notamment les condos. Ceux-ci, surtout dans la grande région de Montréal, sont omniprésents, conformément à une volonté d'accroître la densification.

Qu'est-ce qui peut expliquer cela? Je vous dirais grosso modo que la croissance économique au Québec a été plus faible ici que dans les autres provinces canadiennes, que le nombre de ménages a augmenté de manière plus timide, mais surtout que l'accession à la propriété est malheureusement de plus en plus difficile.

Par

Laissez-nous un commentaire