Les minimaisons attirent de nombreux adeptes du minimalisme, des partisans de la vie communautaire et des consommateurs qui veulent dépenser moins pour être propriétaires ou pour entretenir leur propriété. Or, des obstacles réglementaires pourraient décourager certains acheteurs potentiels.
Les municipalités qui autorisent l’établissement de minimaisons sont, pour le moment du moins, encore rares au Québec. Ainsi, la majorité d’entre elles n’autorisent pas les constructions de maisons de moins de 750 pi2.LIRE LA SUITE ICI....

Laissez-nous un commentaire